Pourquoi ma fille se retient de faire caca ?

Les enfants, et plus encore les jeunes enfants qui sont dans la phase de développement physique et psychologique, peuvent montrer des comportements variés. Il est parfois difficile pour un parent ou un grand-parent de comprendre comment réagir face à une situation donnée. L’un des problèmes fréquents auxquels sont confrontés de nombreux parents est le fait que leur fille se retient de faire caca. Nous allons considérer ici certains des facteurs qui peuvent expliquer ce comportement et trouver des moyens adaptés pour l’aider à surmonter ses difficultés.

Quand la constipation chronique devient un problème

Le terme « constipation » est généralement utilisé par les médecins pour indiquer qu’il y a eu moins de trois selles molles par semaine et/ou que les selles sont très dures et douloureuses à passer. Un enfant qui souffre de constipation chronique peut avoir du mal à uriner et se retenir de faire caca. Cela peut provoquer des douleurs et être épuisant pour lui. Dans ce cas-là, il est primordial de contacter votre médecin généraliste afin de trouver des solutions adaptées.

La peur de la douleur qui accompagne les selles

Une autre raison pour laquelle votre petite-fille peut se retenir de faire caca est liée à la peur ou à la crainte qu’elle peut ressentir lorsqu’elle doit aller aux toilettes. Les enfants sont souvent très sensibles et peuvent facilement craindre la douleur qui accompagne parfois la défécation. Si tel est le cas, il est important de leur rappeler que cette sensation n’est pas permanente et qu’ils ne seront pas toujours mal à l’aise lorsqu’ils vont aux toilettes.

Faites preuve d’empathie

Lorsque votre petite-fille se retient de faire caca, rappelez-lui avec empathie et compréhension que c’est tout à fait normal. Ne faites pas de reproches ni ne la forcez pas. Parlez-lui gentiment et engagez-la dans une conversation ouverte où elle se sentira libre d’exprimer ses pensées et ses sentiments sans crainte. Expliquez-lui qu’elle n’est pas seule dans ce genre de situation et que d’autres enfants font face aux mêmes problèmes.

Lire aussi :
Combien coûte une assurance prêt immobilier ?

Encouragez l’activité physique

Essayez d’encourager votre petite-fille à pratiquer une activité physique régulière. Les exercices physiques sont bénéfiques pour maintenir un bon transit intestinal et maintenir l’appareil digestif en bonne santé. De plus, les activités physiques comme la natation, la gymnastique ou le jogging peuvent aider à soulager le stress et à évacuer les tensions. Essayez de trouver un sport ou une activité qui lui convienne et encouragez-la à s’y adonner aussi souvent que possible.

Proposez une alimentation variée et riche en fibres

Un autre point important à surveiller est l’alimentation de votre petite-fille. Une alimentation pauvre en fibres peut entraîner une constipation chronique et aggraver le problème. Veillez donc à ce que votre petite-fille mange une alimentation variée et riche en fibres. Incitez-la à consommer quotidiennement des fruits et des légumes riches en fibres, des grains entiers et des produits laitiers faibles en gras.

Enseignez-lui à se relaxer

Certains enfants peuvent avoir du mal à se relaxer lorsqu’ils doivent aller aux toilettes. Dans ce cas, essayez de leur apprendre à se relaxer en respirant profondément et lentement. Vous pouvez aussi leur enseigner des techniques de relaxation spécifiques telles que la méditation ou le yoga qui peuvent aider à calmer le corps et l’esprit. Ces techniques sont particulièrement utiles pour les enfants qui ont tendance à être anxieux ou stressés.

Il n’est pas rare que les enfants aient du mal à aller aux toilettes et se retiennent de faire caca. Que ce soit lié au stress, à la constipation chronique ou à la peur de la douleur qui accompagne parfois la défécation, il existe diverses solutions pour aider votre petite-fille à surmonter ses difficultés. Ensemble, vous pouvez discuter des causes possibles et mettre en place des solutions adaptées à son cas. Encouragez-la à adopter une alimentation variée et riche en fibres, à pratiquer une activité physique régulière et à apprendre des techniques de relaxation qui peuvent l’aider à se relaxer.